Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humoriste américain bien connu tente difficilement de trouver l'inspiration pour son souveau roman. « Un sombrero se détacha du ciel pour aller atterrir dans la Grand-Rue de la ville : aux pieds du maire, de son cousin et d'une personne sans travail. » (p. 9). Ainsi débute sa nouvelle oeuvre, laquelle se retrouve bien vite dans la corbeille à papier... pour se développer de manière totalement autonome.

Parallèlement l'écrivain tente de survivre à la dépression qui le guette depuis que sa compagne japonaise Akiko l'a quitté après deux années de vie commune (Retombées de sombrero est d'ailleurs sous-titré « Roman japonais »).

Ce court roman de Richard BRAUTIGAN est d'une originalité folle. Il allie sensibilité exacerbée et humour grinçant dans une oeuvre à l'écriture unique, et avec laquelle le plaisir des mots prend tout son sens. Il mêle une histoire totalement décalée, mais néanmoins lourde de sens sur l'état de la société contemporaine, à une histoire d'amour très personnelle qui, comme il se doit, se termine mal. A ce dernier titre l'auteur a réellement été marié à une certaine Akiko Nishizawa Yoshimura de 1977 à 1980...

Largement autobiographique donc, Retombées de sombrero est signé d'un écrivain et poète américain très souvent associé à la Beat Generation, retombé ensuite dans l'oubli, jusqu'à son suicide en 1984. Peut-être est-il temps aujourd'hui de le redécouvrir ; et pourquoi pas avec ce roman-là.

CITRIQ

Retombées de sombrero - Richard BRAUTIGAN (Sombrero Fall Out, 1976), traduction de Robert PEPIN, 10/18, 1993, 208 pages

Retombées de sombrero - Richard BRAUTIGAN (Sombrero Fall Out, 1976), traduction de Robert PEPIN, 10/18, 1993, 208 pages

Tag(s) : #B...

Partager cet article

Repost 0