Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On a eu l'occasion de parler de manière éparse des six nouvelles qui composent le cycle du dragon Griaule. Leur qualité est telle que ce billet vient conclure cette lecture en rappelant que ces six textes sont réunis dans un volume unique, sobrement intitulé Le dragon Griaule. Il comprend donc :

1) L'Homme qui peignit le dragon Griaule (The Man Who Painted the Dragon Griaule, 1984)

2) La Fille du chasseur d'écailles (The Scalehunter's Beautiful Daughter, 1988)

3) Le Père des pierres (The Father of Stones, 1989)

4) La Maison du Menteur (Liar's House, 2004)

5) L'Écaille de Taborin (The Taborin Scale, 2010)

6) Le Crâne (The Skull, 2011)

Outre une bibliographie de Lucius SHEPARD, on trouve également en fin de volume une postface de l'auteur qui permet d'appréhender la genèse de son cycle dans sa vie d'homme et sa carrière d'écrivain. C'est édité par Le Bélial' (en versions papier et numérique) et par J'ai Lu pour le format poche.

CITRIQ

Le dragon Griaule - Lucius SHEPARD (2011), traduction de Jean-Daniel BREQUE, illustration de Nicolas FRUCTUS, Le Bélial', 2011, 480 pages

Le dragon Griaule - Lucius SHEPARD (2011), traduction de Jean-Daniel BREQUE, illustration de Nicolas FRUCTUS, Le Bélial', 2011, 480 pages

Tag(s) : #S..., #Nouvelles éparses

Partager cet article

Repost 0