Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Morwenna est une adolescente de 15 ans, handicapée consécutivement à un accident de la circulation. Sa soeur jumelle, Morganna, y a quant à elle laissé la vie. Tenant sa mère pour responsable de cet accident, et souhaitant fuir sa folie et sa magie noire ancrée dans le folklore gallois, elle trouve refuge chez son père en Angleterre, bien qu'elle ne le connaisse quasiment pas. Lui-même vivant aux crochets de ses trois soeurs autoritaires et envahissantes, il place la jeune Mori dans une institution scolaire stricte pour jeunes filles. Là elle doit faire face aux regards des autres et à leur refus de toute différence. Mori trouve alors refuge dans la magie (blanche) et les livres, dont elle est boulimique, en particulier quand il s'agit de science fiction ou de fantasy, deux activités qui lui permettent de se construire tout en s'isolant parmi les autres (Among others... traduction littérale du titre original).

Sous la forme du journal intime de Mori, Jo WALTON, jusque-là inconnue en France, nous propose un roman très personnel, une fantasy toute en délicatesse et profondément originale. La magie et le bestiaire traditionnel du genre (fées et elfes) y sont en effet présentés en référence aux origines galloises de la jeune héroïne et comme uniquement accessibles à ceux qui veulent bien se donner la peine d'y croire, et qui respectent la nature dans laquelle ils peuvent s'épanouir. Cela se résume à peu près à la seule Mori dans le roman, laquelle utilise son don pour se livrer à un véritable duel à distance avec sa mère, pas une seule fois mise en scène directement. On est donc ici en présence d'une fantasy bien plus psychologique que guerrière, ce qui lui donne une grande crédibilité et une indéniable beauté.

Bien sûr il faut également noter les innombrables références littéraires à la science fiction et à la fantasy. Le journal intime de Morwenna couvrant la période septembre 1979 - février 1980, on parle bien sûr de la science fiction et de la fantasy des années 1970 et antérieures, comme celles de TOLKIEN, LE GUIN, ZELAZNY ou SILVERBERG (cette liste n'est vraiment pas limitative), lesquelles contribuent aussi à la construction de Mori qui est tout autant fascinée par les univers qui y sont imaginés qu'elle y trouve matière à ses réflexions intimes. De ce point de vue il est évident qu'il y a une grande part autobiographique dans le roman de Jo WALTON. Quant au lecteur contemporain amateur de ces littératures de genres il est fort probable qu'il retrouve lui aussi une part de lui même dans la prose de l'auteure.

Pour toutes ces raisons Morwenna est un excellent roman qui devrait très vite faire référence dans les littératures de l'imaginaire. Les américains ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, qu'il s'agisse des professionnels (Nebula 2011) ou des lecteurs (Hugo 2012). On ne peut que souhaiter que la carrière française de ce roman tende vers le même prestige et qu'elle soit le prélude à une publication rapide des nombreuses autres oeuvres de l'auteure.

CITRIQ

Morwenna - Jo WALTON (Among Others, 2011), traduction de Luc CARISSIMO, Denoël collection Lunes d'Encre, 2014, 350 pages

Morwenna - Jo WALTON (Among Others, 2011), traduction de Luc CARISSIMO, Denoël collection Lunes d'Encre, 2014, 350 pages

Tag(s) : #W...

Partager cet article

Repost 0