Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier roman publié de John FANTE (mais deuxième écrit), Bandini est largement autobiographique. Y est mis en scène le jeune Arturo Bandini et sa famille d'immigrés italiens dans une petite ville du Colorado.

Le père, maçon de son état, court après son rêve américain. Il est un chef de famille latin jusqu'au bout des ongles, autoritaire mais également très droit. La mère au foyer est d'une dévotion étroite et excessive ; mais si elle ne trouve de véritable confident qu'en Dieu, elle est aussi dévouée corps et âme à sa famille dont elle est le pilier. Le fils aîné enfin est un adolescent impatient et ambivalent ; il ne supporte pas bien des traits de caractères de ses parents, comme la passivité de sa mère ou les états d'âme professionnels de son père, mais veille affectueusement sur la première et admire le second dans sa volonté de s'élever socialement. Or cette ascension sociale est compromise pendant cet hiver rigoureux et interminable des années 1920, et l'accumulation des difficultés va même jusqu'à faire vaciller les fondements de la famille Bandini...

Le récit de FANTE prend ainsi la forme d'une chronique sociale sur fond de misère et de ségrégation avec des personnages aussi hauts en couleur que réalistes. Son écriture est en outre très fluide, faisant appel à toute une gamme d'émotions constitutives d'une humanité in fine particulièrement touchante. Au moment de sa première publication, cela dénotait d'un indéniable talent d'écriture, lequel demeure aujourd'hui d'actualité et ne peut que donner envie d'explorer plus avant sa bibliographie.

CITRIQ

Bandini - John FANTE (Wait Until Spring, Bandini, 1938), traduction de Brice MATTHIEUSSENT, Christian Bourgois, 1985, 268 pages

Bandini - John FANTE (Wait Until Spring, Bandini, 1938), traduction de Brice MATTHIEUSSENT, Christian Bourgois, 1985, 268 pages

Tag(s) : #F...

Partager cet article

Repost 0