Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un père persuade son fils de 13 ans de venir vivre avec lui sur une île isolée en Alaska pendant un an. Sur place il faut apprendre à s'auto-suffire et à gérer les ressources naturelles. Mais l'homme n'est pas suffisamment préparé, peut-être parce qu'il est si perturbé par l'échec qu'est sa vie personnelle qu'il est en pleine dépression. Quant au jeune garçon, il est le témoin impuissant de cette déchéance, ne parvenant pas à comprendre cet homme qui est son père mais l'accompagnant malgré tout dans cette aventure, certainement pour ne pas abandonner un homme déjà totalement perdu. Tout est donc réuni pour qu'un drame se noue, et c'est effectivement ce qui arrive...

 

Tel est le point de départ d'un roman psychologique extrêmement noir duquel ne ressort aucun espoir, pas même une petite lueur. S'il est difficile d'aller au-delà de cette brève présentation sans dévoiler les éléments d'une intrigue millimétrée comme un thriller, il faut tout de même retenir l'empathie de David VANN pour ses deux personnages principaux et sa capacité à la partager avec son lecteur. C'est très certainement lié à la part autobiographique de Sukkwan Island et cela lui donne une force indéniable. On pourrait d'ailleurs presque regretter que cette atmosphère morbide ne se prolonge pas un peu plus longtemps, mais pour une fois qu'un roman est efficace tout en étant resserré on ne s'en plaindra pas.

 

CITRIQ

Sukkwan Island - David VANN (Sukkwan Island, 2008), traduction de Laura DERAJINSKI, Gallmeister collection Nature Writing, 2010, 200 pages

Sukkwan Island - David VANN (Sukkwan Island, 2008), traduction de Laura DERAJINSKI, Gallmeister collection Nature Writing, 2010, 200 pages

Tag(s) : #V...

Partager cet article

Repost 0